• jjsibilla

André Breton



LE GRAND SECOURS MEURTRIER


La statue de Lautréamont

Au socle de cachets de quinine

En rase campagne

L'auteur des Poésies est couché à plat ventre

Et près de lui veille l'héloderme suspect

Son oreille gauche appliquée au sol est une boite vitrée

Occupée par un éclair l'artiste n'a pas oublié de faire figurer au-dessus de lui

Le ballon bleu ciel en forme de tête de Turc

Le cygne de Montevideo dont les ailes sont déployées et toujours prêtes à battre

Lorsqu'il s'agit d'attirer de l'horizon les autres cygnes

Ouvre sur le faux univers deux yeux de couleurs différentes

L'un de sulfate de fer sur la treille des cils l'autre de boue diamantée

Il voit le grand hexagone à entonnoir dans lequel se crisperont bientôt les machines

Que l'homme s'acharne à couvrir de pansements

Il ravive de sa bougie de radium les fonds du creuset humain

Le sexe de plumes le cerveau de papier huilé

Il préside aux cérémonies deux fois nocturnes qui ont pour

but soustraction faite du feu d'intervertir les coeurs de l'homme et de l'oiseau

J'ai accès près de lui en qualité de convulsionnaire

Les femmes ravissantes qui m'introduisent dans le wagon capitonné de roses

Où un hamac qu'elles ont pris soin de me faire de leurs chevelures m'est réservé

De toute éternité

Me recommandent avant de partir de ne pas prendre froid dans la lecture du journal

Il paraît que la statue près de laquelle le chiendent de mes terminaisons nerveuses

Arrive à destination est accordée chaque nuit comme un piano


"Le revolver à cheveux blancs" - 1932



TOURNESOL


A Pierre Reverdy


La voyageuse qui traversa les Halles à la tombée de l'été

Marchait sur la pointe des pieds

Le désespoir roulait au ciel ses grands arums si beaux

Et dans le sac à main il y avait mon rêve ce flacon de sels

Que seule a respirés la marraine de Dieu

Les torpeurs se déployaient comme la buée

Au Chien qui fume

Où venaient d'entrer le pour et le contre

La jeune femme ne pouvait être vue d'eux que mal et de biais

Avais-je affaire à l'ambassadrice du salpêtre

Ou de la courbe blanche sur fond noir que nous appelons pensée

Le bal des innocents battait son plein

Les lampions prenaient feu lentement dans les marronniers

La dame sans ombre s'agenouilla sur le Pont-au-Change

Rue Gît-le-Coeur les timbres n'étaient plus les mêmes

Les promesses des nuits étaient enfin tenues

Les pigeons voyageurs les baisers de secours

Se joignaient aux seins de la belle inconnue

Dardés sous le crêpe des significations parfaites

Une ferme prospérait en plein Paris

Et ses fenêtres donnaient sur la voie lactée

Mais personne ne l'habitait encore à cause des survenants

Des survenants qu'on sait plus dévoués que les revenants

Les uns comme cette femme ont l'air de nager

Et dans l'amour il entre un peu de leur substance

Elle les intériorise

Je ne suis le jouet d'aucune puissance sensorielle

Et pourtant le grillon qui chantait dans les cheveux de cendre

Un soir près de la statue d'Etienne Marcel

M'a jeté un coup d'oeil d'intelligence

André Breton a-t-il dit passe

"Clair de Terre" - 1923



3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

© 2023 by The Book Lover. Proudly created with Wix.com