• jjsibilla

Dans des cartes trouvées

Mis à jour : 3 janv. 2019




I

Dans des cartes trouvées

Flambé assis par terre, j'ai trouvé mon amour à son filoche brin .

Les siècles étaient passés le rut du ciel machinal ne m'avait

laissé d'elle qu'un cheveu .

Aussi j'aime ce CHEVEU d'un amour ExOrbitant

ce qui jonche le sol n'est pas sans importance

vous savez

sinon pourquoi les trains dérailleraient

Ils s'emmêlent les trains, ils sont comme les hommes

humains .

Je les soupçonne même de passer sur les rails

et j'en suis jaloux

Je les guette j'ai vu plusieurs fois leur conjonction

Je peux donc l'affirmer à tous Voyageurs, aux Chefs de gare et

à tous ceux que ça intéresse .


II

Dans une carte trouvée

Flambé assis par terre, j'ai trouvé mon amour à son filoche brin .

Le siècle était prêt, elle en rut machinal m'avait laissée

qu'un amour exorbitant .

Il a bien fallu payer, vous savez comment c'est la vie

Pour survivre on ouvre une clairière

Et le sol jonché par l'importance

On fait dérailler les trains

Qui eux jalousement n'aiment que les rails

Jalousement, exclusivement

Je peux l'affirmer

Je peux le dire au milieu, au début ou à la fin

On a deux bras et c'est un perpétuel dilemme

Une périlleuse conjonction

On en est réduit à faire des moulinets

Ou alors à les attacher par-devant

Et à les laisser glisser le long des jambes

Alors c'est bien la prison

On se devient ce besoin de corps

OUVERT

Tu l'as dit :

Comme si on faisait ce qu'on veut de son corps !

Comme si on pouvait en finir

En finir vraiment

Pour commencer








© 2023 by The Book Lover. Proudly created with Wix.com