top of page
  • Photo du rédacteurjjsibilla

TERCETS


Recueil : "La Grande Gaîté" - 1929 (Edition Gallimard)



Le trousseau de clefs tout aux belles chimères

Se fredonnait

Une chanson du bon vieux temps


Pauvre insensé tu n'as pas vu l'autruche

Qui s'apprête bis à te dévorer

Pauvre insensé


Elle a lissé avec la brillantine

Son poil d'oiseau

avec la brillantine


Et maintenant elle a l'air de quelque chose

L'oeil très intelligent

Le pied sûr comme une personne d'instruction


Qui dirait que dans sa patrie

On ne la considérait pas du tout

Les salons lui restaient lettre morte


Mais depuis qu'elle couche avec le parapluie

Tout le monde lui saute au cou

Elle sourit et dit Jolie parure


Le parapluie se frise la moustache

Et fait allusion à Joséphine de Beauharnais

Manière de se pousser du col


Dans une vie antérieure

Il aurait rêvé d'être pacha d'Egypte

Mais il se demande


Si dans une pareille aventure

Son harem aurait enfermé des houris ou des momies

Car il n'est pas très fixé sur l'Egypte




















1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page