• jjsibilla

En forme, en forme

Mis à jour : 6 janv. 2019


En forme, en forme

En carré et au pas !

et tout dilue

comme un fin fumet

Sacramental et diffus.


Silhouette et peut-être fumée

tu hantes la terre

La Terre est hantée

par un fantôme

un fantôme hante la Terre

son terrier



Il y a quelque part

quelque chose

qui pourrait surgir

Quand sur la crête des mots

surgit le paradoxe des sons



Le poème vois-tu est l'enfant du sillage

Ses yeux ont longuement trempé dans l'agonie des morts

et de leurs rimes pleines ont entonné l'essor

Nocturne, Viride et à plusieurs Voix

il s'enlisse dans la mare qui s'essore de toi

Oh fumeroles quand

Survient

le bref destin

du regard.


Silencieusement je saigne et bientôt j'oublierai

à travers la cloison mes derniers amis

Vers quel dépit dans un ciel éternellement pur

Vers quelle saison

si je la chante ?

Vers quel répit

s'il me hante ?



Je te l'ai dit rétable

que ton coeur était vieux

tes mains trop malhabiles

et ton regard pas franc


Un vieux ciboire jauni

résume toute la vie

où se cachent les silences ?

Dans le lieu où balance

l'encensoir

vieille boîte à moitié grise






Posts récents

Voir tout

Pour toi Villon

Pour toi Villon, J'ai pissé en Latin de la copie verte Les Algues sont charmantes et Il devient de plus en plus mortel de sortir de terre Majoré par de belles promises Je hume la posture du ciel Je ha

FLASHS II

Idem qui fuit Suivi par Cervelas Rattrapé par Untel Tué par moi. Foutre, de bon coeur Une bonne fois Je suis terrible Et ma commère est la foi. Ah divins ! Vous m'avez blessé Avec vos espinglettes Moi

© 2023 by The Book Lover. Proudly created with Wix.com