• jjsibilla

En forme, en forme

Mis à jour : 6 janv. 2019


En forme, en forme

En carré et au pas !

et tout dilue

comme un fin fumet

Sacramental et diffus.


Silhouette et peut-être fumée

tu hantes la terre

La Terre est hantée

par un fantôme

un fantôme hante la Terre

son terrier



Il y a quelque part

quelque chose

qui pourrait surgir

Quand sur la crête des mots

surgit le paradoxe des sons



Le poème vois-tu est l'enfant du sillage

Ses yeux ont longuement trempé dans l'agonie des morts

et de leurs rimes pleines ont entonné l'essor

Nocturne, Viride et à plusieurs Voix

il s'enlisse dans la mare qui s'essore de toi

Oh fumeroles quand

Survient

le bref destin

du regard.


Silencieusement je saigne et bientôt j'oublierai

à travers la cloison mes derniers amis

Vers quel dépit dans un ciel éternellement pur

Vers quelle saison

si je la chante ?

Vers quel répit

s'il me hante ?



Je te l'ai dit rétable

que ton coeur était vieux

tes mains trop malhabiles

et ton regard pas franc


Un vieux ciboire jauni

résume toute la vie

où se cachent les silences ?

Dans le lieu où balance

l'encensoir

vieille boîte à moitié grise






© 2023 by The Book Lover. Proudly created with Wix.com