• jjsibilla

Choisissant le matin

Mis à jour : 3 janv. 2019



Choisissant le matin comme terre promise

Ses blanches aurores et ses premiers lilas

Dans ces rues obscurcies

Comme un dernier cortège

Je suppure tout au long

Le long mal de moi-même

Dans le cercueil des pas

Et sur les façades

Sans accueil de la ville

Les rideaux déchirés

Pleurent de doux ébats

Quant à moi obstiné

Les yeux glacés de froid

Je mesure et j'arpente

Ce sol qui me délivrera.






Posts récents

Voir tout

Pour toi Villon

Pour toi Villon, J'ai pissé en Latin de la copie verte Les Algues sont charmantes et Il devient de plus en plus mortel de sortir de terre Majoré par de belles promises Je hume la posture du ciel Je ha

FLASHS II

Idem qui fuit Suivi par Cervelas Rattrapé par Untel Tué par moi. Foutre, de bon coeur Une bonne fois Je suis terrible Et ma commère est la foi. Ah divins ! Vous m'avez blessé Avec vos espinglettes Moi

© 2023 by The Book Lover. Proudly created with Wix.com