top of page
  • Photo du rédacteurjjsibilla

SANS FAMILLE


Recueil : "La Grande Gaîté" - 1929 (Edition Gallimard)


On a changé ce matin le papier à roses de ma chambre

d'hôtel

Pour un papier à grenouille Sans

Que personne soit entré sinon

Un souvenir habillé dans une robe très fraîche toute

blanche


Ces batraciens ont conclu contre l'apparition lumineuse

Une ligue pour la chasser de ma mémoire

On ne s'entend plus Quel tintamarre

Et jusqu'au Crapaud Téléphone qui cro

Asse

Mon crayon qui se casse Cependant


Je revois le chemin désert entre des jardins étranges

En pleine démolition

Ce quartier de Paris personne ne pourrait le reconnaître

Des sphinx blancs ont surgi de la mousse vers le ciel

Alors dans la venelle

Pareille à la course du facteur de porte en porte

Pareille aux reprises de la respiration dans les sanglots

A nos pieds de la Seine avait l'air

D'une tisane renversée

Sur le chapeau qu'est-ce qui paraissait être des cerises

Dans les yeux qu'est-ce qui paraissait être de l'amour

Ses deux mains étaient la flamme et la neige

Et quand elle eut versé sur ma bouche l'alcool

De l'incendie

Je la saluai par son nom la Provocation

Que les marais des murs se taisent

Plombs muets joncs imaginaires

Ce quartier de Paris personne ne pourrait le reconnaître

Elle me dit du milieu de sa blancheur

Cette robe est assez mince pourquoi vouloir

L'écarter ne peux-tu

M'aimer ainsi

Idole ô véritable idole je t'ai rendu

Le culte exigé j'ai souillé ta robe

Un soir d'été voilà longtemps

Sans doute suis-je enclin comme personne

A ces dévastation de mon amour

Il y a n'en doutez pas un abîme sexuel

Entre les braves gens et moi


Toute ma vie

J'ai gravement répandu mon foutre inutile

Comme un feu qu'on allume au bord d'une mer sans

navire

Peut-être qu'un signe dans les étoiles

A répondu parfois à mes baisers perdus

Je ne le saurai pas Je ne garde

Que deux ou trois images convulsives

Des femmes que j'ai mortellement aimées

Maladroit naufrageur ton trésor réside

Dans quelques bouts de chiffon jugés sans valeur

Toutefois tu préfères encore ces terrains vagues

Au bonheur qui se repaît vertueusement dans les maisons

bourgeoises-

Ment habitées Tu es décidément bien perverti















0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Σχόλια


bottom of page